Kiersten van Vliet, La Scena Musicale, 13/07/2016

Quebec darlings Valérie Milot and Antoine Bareil returned to their Simon & Garfunkel project on July 12 (released in 2011 by Analekta), augmenting their tribute to the masters to include an 18-member chamber orchestra. The evening was certainly pleasant, combining fan-favourite melodies with some of the more forgotten corners of Simon & Garfunkel’s discography, arranged masterfully by Bareil. Bareil, who is the concertmaster of the Orchestre symphonique de Laval and a member of Quartango, was effectively the leader of the ensemble, who braved forward through difficult swing and bossa nova rhythms as well as many tempo modulations without a conductor. […] Bareil added cheeky fugal imitation in "Woman" by Shawn Phillips and a celtic Cèilidh in "Peggy-O", while "So Long, Frank Lloyd Wright" became a more out-and-out bossa nova, and the ever-enduring "Mrs. Robinson" was transformed into an ostentatious swing tune. […] Songs such as "For Emily, Whenever I May Find Her", "El Condor Pasa", "Scarborough Fair" and "The Sound of Silence" were given new life, mixing familiar and unfamiliar by pushing the boundaries with modal modulations. The appreciative audience called Milot and Bareil back twice.

Martin Russell, 3/04/2016 (compositeur, producteur et ingénieur de son ayant travaillé pour une pléiade d’artistes dont David Bowie et Robert Plant)

Finally something beautiful! Expressive and substantial writing and performance throughout - this evokes the very best twentieth century string quartets and chamber music. I hear aspects of Stravinsky and others alongside Piazzolla. Structurally lovely and naturally flowing. This is proper composition - I would buy this! My #1 choice. (à propos de ma pièce Juillet inscrite dans la catégorie Musique instrumentale à l'International Songwriting Competition 2015 où M. Russell jugeait la finale)

Christophe Huss, Le Devoir, 1/04/2016

La harpiste Valérie Milot tente, avec son conjoint, le violoniste Antoine Bareil, ici compositeur d’une pièce et arrangeur de deux autres, de renouveler le répertoire de la harpe. Le disque débute et s’achève avec une prouesse. […] In a landscape de Cage et Castille 1382 (avec voix) de Bareil apportent une sorte de sérénité […]

Christophe Rodriguez, Le Journal de Montréal, 19/032016

Orbis [de Valérie Milot] s’inscrit dans les grands disques de l’année 2016. […] Parmi nos favoris, nous retiendrons sans contredit le G-Spot Tornado du grand Frank Zappa, et Castille 1382 du violoniste Antoine Bareil.

Gisèle Bart, Le Journal des Citoyens (Prévost, Piedmont et Sainte-Anne-des-Lacs) 16/03/2016

Ils ne m’en voudront pas si je qualifie de «beau p’tit couple» celui qui est venu nous charmer par sa musique ce dimanche 14 février à Prévost, invité par Diffusions Amal’Gamme. Il s’agissait du violoniste et compositeur Antoine Bareil et de la harpiste Valérie Milot. […] Ostensiblement amoureux, se taquinant mutuellement, Antoine et Valérie avaient décidé d’agrémenter d’un coulis de chocolat l’austérité exigée de tout musicien voué à son art comme à un sacerdoce et auquel, ça s’entendait, ils s’étaient consacrés depuis moult décennies. Passés maîtres tous les deux dans leur discipline, ils étaient sur scène détendus, visiblement déterminés à distiller du plaisir et à le partager avec nous. Aucun des deux protagonistes, violoniste ou harpiste, n’eut la vedette dans ce concert. Au contraire c’est tour à tour qu’ils furent le maître d’œuvre, soutenu et accompagné par l’autre. […] Rien ne manqua dans cette Suite Morricone & Leone, mixage de Morricone et de Bareil par ce dernier, jusqu’aux cavalcades au trot puis au galop. […] Indéniablement ce fut là le passage le plus intense de ce concert. […] Et pour clore mes palabres, j’emprunterai à Raoul Cyr, président de DAG, le terme de «savoureux» pour qualifier ce bel après-midi de belle musique.

Frédéric Lambert avec Catherine Perrin, "Médium large" sur Ici Radio-Canada Première, 11/03/2016

C’est vraiment très tight! […] très ensemble, très virtuose […] l’arrangement [de G-Spot Tornado de Frank Zappa] est fait par Antoine Bareil qui joue aussi sur l’abum, il fait aussi l’arrangement d’une pièce de Gentle Giant […] il signe également une composition, en fait j’espère qu’éventuellement il y aura un album d’Antoine Bareil qui va sortir - il est très doué ce gars-là! - très, très doué, et pas assez connu en mon sens. (à propos de l'album Orbis de Valérie Milot)

Nicolas Tittley, “Le 15-18” sur Ici Radio-Canada Première, 2/03/2016

Antoine Bareil a une composition sur cet album [Orbis de la harpiste Valérie Milot] qui s’appelle Castille 1382 […] On ne sait pas vraiment dans quel siècle on se trouve, et c’est ce qui est formidable. Ça, c’est du beau sur du beau! On est vraiment dans quelque chose d’éthéré, de magique.

David Olds, the Whole Note, 23/02/2016

Composer/violinist Antoine Bareil’s Castille 1382 continues the mood with a meditation on Jacob de Senleches’ fourteenth-century virelai La harpe de mélodie. Bareil’s title recalls the year of the death of Eleanor of Aragon, Queen of Castile. It is in two sections, an extended harp solo in which the medieval melody is presented unadorned and then in a harmonized rendition; and in the final minutes the haunting soprano voice of Marianne Lambert joins the harp in canon. It’s otherworldly.

Marie-Josée Montminy, Le Nouvelliste, 9/03/2015

Le [double] concerto de Brahms a été livré avec le talent et la brillance attendus par le public qui a déjà vu et entendu Sébastien Lépine et Antoine Bareil. Les deux musiciens sont tout simplement beaux à voir jouer, au-delà de leur don dans la maîtrise de leur instrument. Le violoncelliste semble toujours aussi inspiré quand il s'exécute, tout comme son ami qui en bonus, exprime continuellement un intérêt et une présence assurée même dans les mesures de silence de son instrument. La complicité entre les deux musiciens est palpable et ajoute à la magie de leur performance en duo.

Journal Pioneer (Charlottetown), 19/01/2015

A union celebrated on stage and in life since 2006, harpist Valérie Milot and violinist Antoine Bareil offer exquisite sonority and complicity through their dynamic performances.

Ken Kelly, Times & Transcript (Moncton), 5/02/2015

The duo's approach to classical music is both unique and refreshing. While some see the genre as being for the culturally experienced, discerning music fan, the duo [Milot & Bareil] have made it a commitment to approach classical music in a way that both experienced and novice fans can appreciate.

Benoit LeBlanc, Le Courrier Laval, 29/11/2014

Antoine Bareil et l’OSL: Concert populaire de haute qualité - Le 12 novembre, à la Salle André-Mathieu, l’Orchestre symphonique de Laval (OSL) a présenté une prestation de virtuose de la part de son nouveau violon solo, Antoine Bareil, qui a brillamment interprété le concerto Opus 14 de Samuel Barber. Une ovation debout pleinement méritée.

Alain Trudel, propos recueillis par Benoit LeBlanc, Le Courrier Laval, 9/05/2014

Après beaucoup de recherche et d'auditions, nous avons trouvé trois finalistes et Antoine Bareil a fait l'unanimité [en tant que violon solo de l’Orchestre symphonique de Laval]. Il me complète bien par ses goûts éclectiques, son professionnalisme maladif, son travail acharné et rigoureux et son amour de toutes les musiques. Autres aspects importants, il a un bon sens de l'humour et communique bien avec tout le monde.

Bernard Pérusse, Montreal Gazette, 6/07/2013

And in the execution, it all made much sense. The strings added sweep and drama [and] made Rachmania more exciting – notably in a brief duet section with [Julie] Lamontagne and Bareil.

Marie-Josée Montminy, Le Nouvelliste, 28/01/2013

Le soliste invité pour cette soirée [est] le violoniste trifluvien Antoine Bareil [...] Et c'est de lui dont j'ai envie de parler en premier. De louanger en fait. Le talent d'Antoine Bareil est déjà soutenu par son impressionnante feuille de route académique et professionnelle, et par la versatilité de ses occupations et réalisations. [...] Mais c'est sur scène que l'on peut constater le supplément d'excellence du sympathique musicien. [...] Quand un interprète comme Antoine Bareil arrive sur la scène en souriant, regarde régulièrement les spectateurs en jouant avec une aisance déconcertante, un complément de magie opère. [...] Qu'il est donc rafraîchissant de regarder jouer un musicien qui exprime du plaisir à être sur la scène, qui communique du regard avec le public et qui semble aussi apprécier les mesures où l'orchestre joue sans lui. Merci, Monsieur Bareil!

Maestro Gilles Bellemare, Le Nouvelliste, 22/01/2013

Ce qui est remarquable avec Antoine, c'est son interprétation directe, très actuelle, assez moderne. Dans le monde des solistes, il y a une tradition d'exagération, d'affectation dans le sentiment. Mais là on voit une évolution dans l'approche de ces oeuvres romantiques, et Antoine démontre l'énergie d'un jeune soliste, sans rien d'emphase déplacée ou de trucs pour épater la galerie. C'est un jeu très dynamique.

Maestro Jacques Lacombe, 14/01/2013

[...] un grand violoniste trifluvien, Antoine Bareil, dont le talent et la versatilité ne cessent de nous étonner.

Christophe Huss, Le Devoir 22/12/12

On peut classer les parutions plus «populaires» en disques vocaux et disques instrumentaux. Cette dernière catégorie est enrichie d’un fort aimable disque Analekta de la harpiste Valérie Milot et du violoniste Antoine Bareil.

Thérèse Parisien, "Montréal Maintenant", 98,5FM 9/12/12

J'ai vraiment aimé, et d'ailleurs, l'album [Autour de Noël] est dans mon lecteur et m'accompagne sur la route. (via twitter)

Christian Thibault, "Le retour de Gilles Parent", FM93 7/12/12

Dans la catégorie classique, [...] Valérie Milot et Antoine Bareil nous font un album qui s'appelle Autour de Noël. Certaines pièces connues, d’autres, comme leur composition [Trois jours avant Noël, que nous entendons] présentement, c’est vraiment superbe.

Frédéric Cardin, Espace Musique 3/12/12

Antoine Bareil signe les arrangements, économes et raffinés. [...] On y découvre même une jolie composition d’Antoine Bareil lui-même, Trois jours avant Noël.

Richard Boisvert, Le Soleil 1/12/12

Valérie Milot et Antoine Bareil: à deux, c'est mieux **** (4 étoiles sur 5) Un album de mélodies traditionnelles, certes, mais rempli de jolies trouvailles, et qui demeure un exemple à suivre en matière d'économie de moyens. On compte 12 pistes, mais on n'en finit plus de découvrir de nouvelles idées cachées çà et là. La recherche est évidente, mais elle s'intègre si discrètement au tout qu'elle réussit à passer presque inaperçue.

Christophe Huss, Le Devoir 24/11/12

Il y a de moins en moins de nouveautés intéressantes au rayon des disques de Noël. Dans le genre reposant au coin du feu, on peut se frayer un chemin à travers les meilleures plages du disque de la harpiste Valérie Milot et du violoniste Antoine Bareil, Autour de Noël, chez Analekta.

André Roy, CIRA FM 91,3 11/12

Autour de Noël (Milot/Bareil): arrangements originaux prodigieux d'Antoine Bareil. Exigeants et envoutants. Artistes doués qui renouvellent le genre. Du génie musical québécois. Pour tous ceux qui prétendent ne pas aimer la musique de Noël: conversion garantie! Pour tous les fans de cette musique (dont je suis) qui réjouit, élève, pardonne et guérit (pas celle entendue de force, ad nauseam dans les magasins). Une addition de choix à votre collection de musique pour la saison de Noël.

Marie-Josée Montminy, Le Nouvelliste 5/11/12

Antoine Bareil a arrangé le bouquet de pièces [du disque Autour de Noël] de façon à exploiter le potentiel de son instrument et celui de sa compagne, insufflant à chaque titre une richesse instrumentale et une singularité remarquables.

Barry Salwen, CVNC Online Arts Journal in North Carolina, 9/03/12 (Wilmington)

Ms. [Marie-Josée] Lord was accompanied by two performers of the highest ability: Antoine Bareil, violin, and Hugues Cloutier, piano. Together they captured the widest range of sound, from powerful to delicately nuanced, with tight rhythm and flawless balance.

Caroline Rodgers, La Presse 1/03/12

[...] les arrangements [...] sont agréablement ficelés. (À propos du concert "Silence on joue" d'Angèle Dubeau & La Pietà à la Maison Symphonique de Montréal)

Marie-Josée Roy, Canoë.ca 28/02/12

En cours de route, celle qui célèbre ses 35 ans de carrière n'a pas manqué de saluer ses arrangeurs, Louise-Andrée Baril, Antoine Bareil, Marc Ouellette et Gilles Ouellet, qui ont apporté une touche particulière aux pièces retenues pour ce tour de piste.

Pascale Lévesque, Radio 98,5 FM février 2012

C’est magnifiquement bien arrangé. (À propos de l'album "Silence, on joue!" d'Angèle Dubeau, sur lequel on retrouve plusieurs arrangements d'Antoine Bareil)

François Dompierre, "Les détours de Dompierre" sur Espace Musique (Radio-Canada) 20/11/11

Tout un disque. C'est trop beau. [Un disque] accrocheur et de qualité. [La musique de Simon & Garfunkel est] mise en lumière de magnifique façon. Très beaux arrangements d'Antoine Bareil. (À propos de l'album "Simon & Garfunkel, A Classical Tribute" qu'il réalise avec la harpiste Valérie Milot)

R. Murray Schafer, compositeur, 28/04/11

I found your performance [of Wild Bird] very exciting and I think it's the best of several performances I have heard by other performers. (about the recording of his work "Wild Bird" with harpist Valérie Milot)

Marvin Dickau, The Daily Courier 24/10/09 (Kelowna, B-C, Canada)

Bareil, on the Violin, was impressive and was equally at home in every style – soaring melodies, clean harmonics, pizzicato and incredible bowing.  His virtuosity was evident in every way.  (with Quartango)

Sonia Lortie, Le Choix 25/07/08

Antoine Bareil, violoniste, joue avec ferveur et un plaisir palpable.

Karine Gélinas, Voir 28/02/08

[...] le violoniste Antoine Bareil et le violoncelliste Sébastien Lépine lançaient récemment sur l’étiquette XXI-21 Works for Violin and Cello. [...] Ainsi sous leur archets naissent des oeuvres d’un romantisme à faire pleurer, d’une beauté fragile ou d’une incroyable rigueur.

Keven Boutin, Enbeauce.com 17/02/08

[...] l'occasion d'assister à la prestation de deux musiciens [Antoine Bareil et Valérie Milot] émérites et extrêmement talentueux [...]

Fearia McMorgue, Spirit of Metal 30/11/07

And I mustn't neglect the role of Antoine Bareil and his 40 seconds almost hypnotic violin solo closing the song [...] (with Martyr)

Johanne Jacques, EnBeauce.com 16/11/07

[...] un spectacle intimiste que les deux musiciens [Antoine Bareil et Sébastien Lépine] nous livrent de façon exceptionnelle [...]

Darren Cowan, Encyclopaedia Metallum-The Metal Archives 16/02/07

Bareil's bow burns up the strings [...] (with Martyr)

Kate Molleson, The Gazette 16/09/05

As for talented, many of the players are extremely skilled, notably the competent and charismatic concertmaster, Antoine Bareil.

Paule Vermot-Desroches, Le Nouvelliste 8/11/04

Avec toute l'énergie et la fougue qu'on lui connait, [Antoine Bareil] s'attaque au Concerto pour violon et orchestre [...] d'Erich Wolfgang Korngold. Parfait! Que dire de plus. Il a offert une prestation électrisante, malgré l'évidente complexité de la partition. [...] On en aurait repris.

Stephan Hoellwerth, Salzburger Volkszeitung 19/02/02

[...] eine Jazzvariante von Bachs "Konzert für 2 Violinen in d-Moll" für E-Violinen (Antoine Bareil, Nelson Diaz) [...]. Von Bach blieb darin freilich kaum eine Spur, dafür viel Schwung, Sound und Spaß.

Salzburger Nachrichten 14/02/02

Da die Kammerphilharmonie die beiden exzellenten Jazz-Violonisten Nelson Diaz und Antoine Bareil [...] Kurzum: Dieser Abend verspricht einige musikalische Leckerbissen!

Roland Paillé, Le Nouvelliste 18/08/01

Un talent hors du commun. À 21 ans seulement, le violoniste Antoine Bareil possède un talent qui le place dans une classe à part.

Roland Paillé, Le Nouvelliste 22/01/01

[…] Antoine Bareil a livré le 3e mouvement du Concerto pour violon […] de Beethoven à la manière d'un professionnel aguerri. Son jeu limpide, alerte, rond, mature, en fait déjà un grand cru. […] Il est à souhaiter qu'on aura, dans un avenir rapproché, le plaisir de [le] réentendre […]

Roland Paillé, Le Nouvelliste 2/11/98

[Antoine Bareil] en a mis plein les oreilles aux mélomanes, tant par son jeu sensible, expressif et nuancé [...] par la maîtrise de son instrument qui faisait paraître son exécution facile.

Roland Héroux, Le Nouvelliste, 15/03/94

Le jeune violoniste Antoine Bareil a joué avec panache l'allegro du Concerto en mi majeur [...] de Bach.